Les bonnes raisons d’investir dans le cinéma et la sofica Cinécap 6

Comme chaque fin d’année, la SOFICA CINÉCAP lance la collecte des fonds qu’elle investira l’année prochaine
dans le financement d’œuvres cinématographiques et audiovisuelles françaises et étrangères. 
Dans le contexte de la sortie de la crise sanitaire, pourquoi investir dans le cinéma et dans CINÉCAP 6 en particulier ?

Des fondamentaux sectoriels qui restent solides

Depuis la réouverture des salles, le public est au rendez-vous pour le cinéma français.

Malgré la mise en place du pass sanitaire au cours de l’été, certains films affichent des résultats meilleurs que les années précédentes ¹ :

Bac Nord

réalisé par Cédric Jimenez
+1,8 millions d’entrées
Meilleur cumul du réalisateur

OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire

réalisé par Nicolas Bedos
+1,5 millions d’entrées
Meilleur cumul du réalisateur

Boîte noire

réalisé par Yann Gozlan
690.000 entrées en trois semaines
Meilleur cumul du réalisateur

Plus de 25 millions de spectateurs ont poussé les portes des salles obscures en juillet et en août,
soit un niveau proche de celui de 2019 (année de fréquentation record) et dépassant celui de 2018 !

Le cinéma français et les SOFICA profitent aussi de la croissance des plateformes de SVOD
(Netflix, Amazon, Disney+, Apple, etc.).

En 2020, plus de 22 millions de français ont accès à un service de SVOD, soit +10% par rapport à 2019 ² .
L’année passée a confirmé la croissance des investissements des plateformes dans des programmes français.
Ces investissements vont encore augmenter avec l’officialisation du décret SMAD qui les oblige
à investir un pourcentage de leurs chiffres d’affaires réalisé en France dans les œuvres françaises.

Les pouvoirs publics ont soutenu l’ensemble des acteurs de la filière face aux conséquences
des restrictions sanitaires (fermeture des salles, arrêt des tournages, et mise en place du pass sanitaire)
ce qui a permis une reprise dynamique de l’activité.

 ¹ source : CBO Box-office
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.
Cinécap 6 n’investira pas dans ces films.

² source : CNC
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.


Les caractéristiques de CINECAP 6 atténuent les impacts de la crise COVID 19

2023

Les fonds souscrits pour la création de CINECAP 6 seront investis à hauteur de 90% durant l’année qui suivra sa constitution.
Compte tenu des délais de fabrication d’un projet de cinéma ou de TV, les œuvres ne devraient pas être exploitées avant mi-2023,
date à laquelle le marché devrait avoir retrouvé un cycle d’exploitation classique.

52,5%

CINECAP 6 a développé une stratégie d’investissement permettant de décorréler plus de 50% de ses investissements du risque d’exploitation commerciale des œuvres concernées :
• 25% sous forme d’investissements pendant la phase de développement, qui se récupèrent lorsque le projet entre en production et donc avant sa sortie en salles
• 27,5% sous forme d’investissements adossés pendant la phase de production, bénéficiant d’un engagement de rachat par le producteur à sa valeur nominale

Au maximum, 52,5% des investissements ne dépendront pas du succès commercial des films et ne génèreront pas de rendement.

Une stratégie de diversification

Les règles de gestion de CINECAP 6 lui permettent d’assurer une diversification :
• CINECAP 6 pourra négocier pour chaque film des droits sur l’ensemble des supports d’exploitation : en salles, en vidéo/VOD, à la TV et en SVOD, en France comme à l’étranger, permettant ainsi à la SOFICA d’optimiser sa performance en percevant des recettes provenant des supports d’exploitation les plus rentables
• CINECAP 6 prévoit d’investir dans une vingtaine de projets minimum pour répartir le risque commercial et limiter le risque de contrepartie en assurant une diversité saine des partenaires de production et de distribution.

48% d’avantage fiscal ³

CINECAP 6 a fait le choix de remplir les critères d’investissement nécessaires pour offrir à ses investisseurs
la possibilité d’une réduction de l’IR à hauteur de 48% de la souscription dans la limite de 18.000 € par foyer fiscal.

³ sous réserve. L’investissement en numéraire au capital de CINÉCAP permet aux souscripteurs personnes physiques résidents fiscaux français de bénéficier d’une réduction de l’impôt sur le revenu à hauteur de 48% du montant souscrit dans la double limite de 25% du revenu net global et de 18.000 € par foyer fiscal (soit une réduction maximale annuelle de 8.640 €). Les actions ne doivent pas être cédées avant le 31 décembre de la 5ème année suivant celle du versement. Le traitement fiscal dépend de la situation individuelle de chaque souscripteur et est susceptible d’être modifié ultérieurement.


Vous souhaitez en savoir plus ?

Investissement bloqué jusqu’à 10 ans
Risque de perte en capital
Toute décision d’investir dans Cinécap 6 doit être fondée sur un examen exhaustif du prospectus
Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

Défilement vers le haut